Versailles : le propre et le sale

Le Chateau de Versailles

Le château de Versailles est un palais français construit à la demande de Louis XIV à Versailles. Il fut la résidence du roi, de la Cour et du gouvernement royal de 1682 à octobre 1789. De nombreux souverains européens ont fait construire au cours du xviiie siècle des imitations du château dans leurs capitales.


Le rendez-vous de chasse de Louis XIII

En 1661, il existait à l'emplacement du palais actuel, un petit château construit par Louis XIII. Il servait de rendez-vous de chasse au roi qui venait souvent chasser dans la région forestière et marécageuse de Versailles dont il était le seigneur depuis 1631. Désireux de s'éloigner de Paris, qui lui avait été hostile pendant la révolte de la Fronde, Louis XIV décide de faire édifier un palais à Versailles. Ce palais devait surpasser en beauté le château de Vaux-le-Vicomte que venait de lui faire visiter son ministre des finances Nicolas Fouquet (qui sera arrêté pour malversation quelque temps plus tard).

Début des travaux de Louis XIV


Les étapes de la construction du château


Commencés en 1661, les travaux, très coûteux, ont duré jusqu'en 1710. Les architectes furent Le Vau et Mansart qui avaient été les constructeurs de Vaux-le-Vicomte. La décoration a été dirigée par Le Brun. Les architectes vont bouleverser la nature pour y installer le palais. La petite colline où s'élevait le château de Louis XIII va être agrandie en y amenant de la terre. Les marécages vont être drainés pour fournir les étendues nécessaires aux jardins. Pour creuser le Grand canal (1 650 mètres de long pour le grand bras et 1070 pour le petit bras), on va éventrer une colline. Pour fournir l'eau nécessaire aux centaines de fontaines, on va construire un immense réseau d'alimentation avec canalisations et aqueducs parcourant toute la région.

Louis XIV a refusé que l'on touche aux constructions de son père. Elles constituent l'entourage de la cour de marbre au cœur du château. C'est là qu'étaient situées la chambre et une partie des grands appartements du roi, c’est-à-dire des pièces de réception où se déroule la vie officielle du roi. Les façades sont de brique, les parements des fenêtres sont en pierre de taille ; les toits en pente sont couverts d'ardoises. À partir de 1662, le roi fait agrandir le château. Dans le même style, on construit deux ailes en avancées et légèrement décalées sur la façade Est (vers la ville). Ces ailes contiennent des écuries, les cuisines et l'office. En 1664, le roi, qui réside habituellement au château de Saint-Germain-en-Laye, tout proche, reçoit la Cour à Versailles et lui offre les spectacles des Plaisirs de l'île enchantée où lui-même participe comme artiste. Les années suivantes sont consacrées aux aménagements des jardins et des bassins par André Le Nôtre.

Construction de l'enveloppe centrale

À partir de 1668, Le Vau, pour agrandir le château, réalise l'enveloppe au sud, à l'ouest et au nord, dans un style architectural nouveau. Les façades en pierre de taille comprennent trois niveaux :

un soubassement massif creusé de grandes niches (refends) ;

l'étage, percé de hautes fenêtres séparées par des pilastres et des colonnes ioniques ;

la partie supérieure ou attique, ornée de petits pilastres et surmontée d'une balustrade qui camoufle les toits plats à l'italienne.

Sur la façade ouest, donnant sur le parc, seules les ailes ont les trois niveaux. La partie centrale, à ce moment de la construction, est une vaste terrasse (où Mansart logera plus tard la galerie des Glaces). C'est dans cette enveloppe nouvelle que sont créés les Grands appartements du roi et ceux de la reine. Durant la même période, le Grand canal et le bassin d'Apollon sont aménagés dans le parc.


La galerie des Glaces, l'aile sud


En 1678, le roi confie à Mansart la construction d'une immense galerie couverte sur la terrasse de la façade ouest : c'est la galerie des Glaces. C'est aussi à ce moment que Louis XIV décide de fixer la résidence permanente de la Cour à Versailles. Pour pouvoir loger plusieurs milliers de personnes (dont près de 4000 serviteurs logés), de nouveaux agrandissements sont nécessaires. Mansart va alors construire les ailes du sud (réservée à la famille royale, elle sera terminée en 1682) et du nord (réservée aux princes du sang). Les quelque 1400 serviteurs présents en permanence sont hébergés sous les toits (attiques). Il faut aussi prévoir d'accueillir la foule des courtisans admis quotidiennement à la Cour et les milliers de quémandeurs qui peuvent s'adresser au roi. Le surplus de la domesticité et les soldats de la garde sont logés dans des bâtiments annexes au château. Désormais Versailles atteint son extension maximum (500 mètres de long), menée à terme en 1686.

L'aile nord, la Chapelle royale et l'Opéra

La Cour s'installe définitivement à Versailles en 1682. Elle vit au milieu du bruit, de la poussière, car les travaux ne sont pas terminés. Il y a alors près de 36 000 ouvriers et 6000 chevaux qui poursuivent la construction et l'embellissement du palais. La galerie des Glaces n'est achevée qu'en 1686, l'aile du Nord qu'en 1689. Immédiatement on en démolit une partie pour édifier la chapelle royale (la quatrième construite à Versailles). Les travaux sont interrompus en 1685 à cause de la guerre de la Ligue d'Augsbourg que Louis XIV mène contre la quasi totalité des souverains européens, guerre qui assèche les finances royales. Ils ne reprennent qu'en 1699 pour finir en 1710.

L'Opéra royal sera construit beaucoup plus tard, à la fin du règne de Louis XV, entre 1768 et 1770.


Les appartements royaux


Au premier étage du château, on trouve les deux catégories d'appartements royaux :

Les Grands appartements, qui sont une suite de pièces de réception, mais aussi d'habitation. Il y a les grands appartements du roi et les grands appartements de la reine ;

Les petits appartements qui sont constitués d'un petit nombre de pièces souvent de taille réduite qui permettent au roi ou à la reine de bénéficier d'une certaine intimité ou de disposer de « commodités ».


Le Grand appartement du Roi


C'est une suite de pièces richement décorées installées dans la partie nord récente du château (enveloppe de Le Vau) :

Le salon d'Hercule, salle immense de plus de 300 mètres carrés, réalisée à la fin du règne de Louis XIV ; il donne accès à l'aile nord du château et à la chapelle royale

une série de salons, salon de l'Abondance où l'on pouvait se désaltérer pendant les soirées, salon de Vénus, salon de Diane où se trouvait un billard loisir dont Louis XIV était très friand, le grand salon de Mars où se trouvaient les musiciens, le salon de Mercure qui servait de salle de jeux, où l'on misait de grosses sommes d'argent, le salon d'Apollon, d'abord chambre du roi, puis salle du trône pendant les réceptions des ambassadeurs, mais qui servait de salle de danse en temps normal. Le tout se termine à l'ouest par le salon de la guerre. La décoration est confiée à Charles Le Brun et à ses élèves (Houasse, Coypel, La Fosse). Le thème retenu est celui des planètes (en référence au Soleil qui est l'emblème du roi), qui sont représentées à travers de grands épisodes de la mythologie gréco-romaine.

S'y ajoute la Galerie des Glaces, longue de 75 m et large de 10 m. Elle reçoit la lumière par 17 grandes fenêtres donnant sur le parc (façade ouest). Sur le mur, en face des fenêtres, ont été fixées près de 400 glaces qui renvoient la lumière et dupliquent le paysage du parc. Au bout de la Galerie se trouve le salon de la Paix. La décoration, toujours confiée à Le Brun, abandonne les références antiques pour glorifier les faits et gestes glorieux de Louis XIV. Un mobilier d'argent meublait la Galerie (il a été fondu en 1689 pour financer la guerre de la Ligue d'Augsbourg : on récupéra alors près de 20 tonnes d'argent fin).

Les pièces d'habitation du roi dans la partie la plus ancienne du château autour de la Cour de marbre. La chambre du roi se trouve au centre du château. C'était une pièce ouverte pendant la journée, mais toute personne traversant la pièce devait saluer le lit vide. C'est là qu'avaient lieu les cérémonies du lever et du coucher du roi. De part et d'autre de la chambre se trouve le cabinet du Conseil où le roi travaille avec ses ministres et le salon de l'Œil de bœuf, où les courtisans admis au lever et au coucher attendaient leur tour pour entrer dans la chambre. Puis venait dans l'aile sud du vieux-château, la salle du grand couvert où le roi et la famille royale soupaient en public tous les soirs vers 10 heures.

Le Grand appartement de la Reine[modifier | modifier le wikicode]

Beaucoup moins étendu, il occupe la partie sud de l'enveloppe de Le Vau et donne sur le parc. Il comprend la chambre de la reine, le salon des nobles de la reine où se faisaient les présentations à la Cour, l'antichambre de la reine et une salle des gardes de la reine donnant sur un escalier imposant qui était l'entrée normale du château.

Au xviiie siècle, au rez-de-chaussée, dans les ailes nord et sud autour de la cour de Marbre, ont été aménagés les appartements des enfants du roi Louis XV (un fils, le Dauphin et quatre filles).